[Résilience culturelle] Les fondamentaux de la résilience culturelle

[Résilience culturelle] Les fondamentaux de la résilience culturelle

En cours d'expérimentation

La formaction "Les Fondamentaux de la résilience culturelle » vise à générer une prise de conscience sur l'importance de la connaissance de leur histoire par les Réunionnais afin de développer l'empouvoirement des citoyens.

Constats et contexte

La connaissance de sa propre histoire, de l’histoire de ses ancêtres, de l’histoire de son territoire constitue le point de départ de l’engagement du citoyen et du Réunionnais. Elle développe sa capacité à agir, à trouver les ressources en soi pour accompagner le changement dans sa vie et dans celles des citoyens : pour savoir où l’on va, il faut savoir d’où l’on vient, ce sont les fondements indispensables à une résilience culturelle à même de développer l’ empouvoirement individuel et collectif.

La mémoire des habitants sur le sol joue un rôle très important dans la continuité culturelle. Le fait d’être entendu ou de se reconnaitre dans l’histoire perçue, vécue sur le territoire crée des prises de conscience sur l’importance de son engagement dans les projets mis en place.

La formation, en proposant un angle complémentaire à la chronique historienne pure, permet aux réunionnais de se sentir entendus de par les événements historiques vécus, et met des mots sur des émotions et une histoire restée encore tabou.

Enjeux

La formation amène aussi de façon indirecte à la réconciliation du territoire et à l’apaisement des tensions. Il s’agit de dénouer les nœuds pour relancer la collaboration en ce qui concerne les oppositions sur le plan culturel afin de co-construire et co-produire ensemble sur le territoire.

Le programme donne des éléments aux agents afin de comprendre les tensions à l’œuvre existantes sur le territoire dans le but de les solutionner ensemble.

La formation propose d’intégrer à la base de la mise en place de projets culturels et urbains, la connaissance sensible du territoire et les enjeux de la crise identitaire et culturelle que traverse La Réunion.

En ce sens cette formation est une vraie opportunité pour comprendre le rôle de la mémoire des réunionnais, des bénéficiaires des projets et donner aux agents des clés de lecture des crises et difficultés identitaires afin d’accompagner au mieux les bénéficiaires

Besoins identifiés

La Réunion traverse une période de crise identitaire forte qui influe sur sa capacité à créer du développement sur son territoire par ses habitants ainsi que sa capacité d’acceptation de toutes les communautés et d’intégration des nouveaux arrivants.

Sur cette population repose un taux de chômage et un taux de violence intra familial record, liés au déficit de politique structurée en matière de résilience individuelle et collective.

Publics cibles

Les collectivités et leurs agents sont des acteurs clés de cet accompagnement.

Dans ce cadre, Isopolis, le CNFPT et l’Institut de recherche pour le développement proposent aux agents publics territoriaux une formation expérimentale pour renforcer leur capacité à accompagner, à travers leurs missions, la résilience des réunionnais et à essaimer au plus grand nombre.

Objectifs cibles

La résilience culturelle est l’un des grands enjeux définis par ISOPOLIS au vu des chocs historiques subis par le territoire réunionnais et sa population.

Elle a pour but de réveiller la conscience collective, d’accompagner le territoire vers un apaisement culturel et surtout de redonner aux Réunionnais sa capacité d’action sur son territoire.

Descriptif de l'action

La formation animée par Isabelle HUET sur un temps court de 2 à 3 jours permet de travailler sur les quatre étapes prédéfinies pour avancer vers la reconstruction et l’apaisement du territoire.

 

  • Connaitre cette part de soi qui vit en l’autre et cette part de l’autre qui vit en soi, se reconnaitre…se connaitre à nouveau. L’histoire de chaque communauté avant son arrivée sur l’île est plus ou moins connue. Cependant, il subsiste une méconnaissance de l’histoire de ces communautés qui s’est poursuivie à La Réunion. La connaissance de la partie commune de l’ histoire réunionnaise est pourtant primordiale pour se sentir peuple, faire peuple.
  • Se réconcilier avec son identité hybride : trouver sa place au sein de la francophonie … comprendre l’histoire de La Réunion à travers son identité hybride.
  • S’approprier/ se réapproprier l’imaginaire collectif. L’importance de développer la création artistique et littéraire, intra et inter communauté : le développement de l’histoire de chacun se crée à partir de notre imaginaire collectif et du folklore.
  • Chronique coloniale/Chronique réunionnaise : comprendre son histoire. Il existe une chronique réunionnaise faite d’oralité et de témoignages retrouvés récemment, complémentaire à la chronique coloniale qui nous est transmise à l’école. Pour comprendre l’histoire de La Réunion, il faut donner à voir la complémentarité entre les deux chroniques, nous permettant de nous raconter nous-même, aux Réunionnais de se dévoiler
  • Comprendre les mécanismes et le fonctionnement de la résilience individuelle

Territoire d'expérimentation

La Réunion

Impacts attendus

La formation amène une meilleure compréhension du territoire réunionnais à travers les chocs et traumatismes collectifs vécus et leurs conséquences sur la population, une meilleure appréhension de la notion d’identité collective et de traumatisme identitaire et l’apport d’un regard nouveau sur la perception de la culture par le réunionnais.

Cela amène une prise de conscience de l’importance d’accompagner les réunionnais dans les différentes étapes de leur résilience en tant que peuple, mais aussi une prise de recul sur les débats identitaires à l’œuvre à La Réunion.

Cette formation est évaluée par 3 enseignants chercheurs de l’université de La Réunion qui sont engagés dans la démarche de traduction de l’impact de la prise de connaissance de cette histoire complémentaire sur les réunionnais et les agents. Ils évaluent également l’impact sur l’engagement des réunionnais sur leur territoire après la mise en conscience de l’histoire. Les deux dernières sessions ont été organisées au sein des locaux du CNFPT et ont entériné l’impact de cette démarche. Les agents ont à l’unanimité plébiscité et recommandé la formation.

Apprentissage visés

L’impact de cette formation est évaluée par 3 enseignants chercheurs de l’université de La Réunion qui sont engagés dans la démarche de traduction de l’impact de la prise de connaissance de cette histoire complémentaire sur les réunionnais et les agents. Ils évaluent également l’impact sur l’engagement des réunionnais sur leur territoire après la mise en conscience de l’histoire.

La question peut être résumée ainsi : jusqu’à quel point la connaissance de soi et de son histoire peut influencer la trajectoire d’un individu et influer sur son engagement personnel pour lui-même, sa communauté et son territoire ?

Indicateurs prévisionnels

Invalid date

Moyens à mobiliser

Les salles et les personnes

Calendrier prévisionnel

De mars à octobre 2022

Partenaires

CNFPT

Faiseurs

  • Je suis réunionnaise, française, européenne et habitante de la Terre. Je suis profondément attachée à mon île et à tous ses habitants. Je suis persuadée que chacun peut apporter et doit apporter ses connaissances et ses compétences au monde.

Partenaires